Désinfection

Chimique

On peut injecter dans l’eau des produits désinfectants tels que du bioxyde de chlore, de l’hypochlorite ou de l’ozone.

Le principal avantage de l’utilisation du chlore est la rémanence du traitement, c’est-à-dire que l’eau ainsi traitée garde son innocuité tout au long des réseaux de distribution, jusqu’au robinet du consommateur.

Traitement par ultraviolets

Il s’agit d’utiliser les propriétés bactéricides des rayonnements émis par les lampes à vapeur de mercure.

La désinfection par ultraviolets n’a pas d’effet rémanent, c’est-à-dire que son effet désinfectant est temporaire.

L’eau ainsi traitée n’est donc pas protégée contre une recontamination ultérieure.

Néanmoins, le principal avantage de ce procédé est qu’il n’apporte aucun additif à l’eau traitée et donc qu’il n’en modifie ni le goût ni l’odeur.

Les autres techniques

Les technologies membranaires offrent de nouvelles possibilités qui permettent de résoudre ces problèmes. Elles consistent à extraire physiquement les micropolluants au lieu de les éliminer chimiquement ou biologiquement.

Elles ne nécessitent donc plus l’utilisation de réactifs chimiques sauf pour leur entretien et elles ne laissent ni odeur ni mauvais goût.

Les techniques d’ultrafiltration, de nanofiltration ou d’osmose inverse offrent des réponses à des problématiques ciblées.

L’osmose inverse, en particulier, est utilisée pour la production d’eau potable par dessalement d’eau de mer.

Les ingénieurs de Balteau sélectionnent les produits et technologies les mieux adaptés pour répondre à chaque application.