Boues activées classiques

Le principe du traitement consiste à mettre en contact une biomasse composée de bactéries aérobies (c’est-à-dire se développant en présence
d’oxygène), des substances nutritives (substances organiques présentes dans les eaux et constituant la pollution) et de l’oxygène contenu dans l’air.

Les bactéries en présence d’oxygène se nourrissent des substances organiques et se reproduisent dans des bassins d’aération. Des phases non aérées peuvent également être prévues pour un traitement poussé de l’azote et du phosphore.

Les bactéries s’agglomèrent en incorporant également une partie des matières en suspension et les matières organiques solubles. Les agrégats ainsi formés sont appelés "flocs".

A la sortie des bassins d’aération, l’eau épurée et la biomasse formée restent mélangées.

La séparation de ces éléments se réalise dans un clarificateur (ou décanteur) où les flocs, de densité supérieure à celle de l’eau, vont se déposer dans le
fond de l’ouvrage. Ce sont les boues de traitement biologique.

Une partie de la biomasse décantée est recirculée en tête du traitement biologique. Les boues en excès sont extraites et traitées.

L’eau épurée est alors renvoyée vers le milieu naturel.